Archives pour la catégorie Documentation

Le commerce de l’opium

vignette

En sa qualité de Gouvernement impérial, il [le gouvernement britannique] affecte de n’avoir rien à voir avec la contrebande de l’opium et va jusqu’à conclure des traités qui l’interdisent. Mais en sa qualité de Gouvernement indien, il impose au Bengale la culture de l’opium, au grand dommage des forces productrices de ce pays; il contraint une partie «des ryots indiens à cultiver le pavot; il engage l’autre partie à en faire autant en leur prêtant de l’argent; il détient strictement le monopole de la production de cette drogue nocive.

Un petit rappel historique pour rafraîchir notre mémoire sur les relations entre l’Occident et la Chine. Pour la période qui nous concerne l’Angleterre était la première puissance coloniale suivie de près par la France. Quand il s’agit de partager un gâteau les grandes puissances coloniales étaient présentes, l’Afrique a ainsi été découpée au cordeau au mépris des frontières traditionnelles, ethniques, culturelles et politiques suite à la Conférence de Berlin (nov. 1884 – fév. 1885) à l’initiative de Bismarck, chancelier allemand : le Congo revint à la Belgique, le Congo-Brazzaville et l’Afrique occidentale à la France, le Cap Vert et l’Angola au Portugal, la Libye et la Somalie à l’Italie, l’Égypte, l’Ouganda, le Nigeria à la Grande-Bretagne, le Cameroun à l’Allemagne.
Lire la suite

Ouvrages anciens numérisés de la BNF

Ouvrages anciens numérisés

Un aperçu sur La Bibliothèque numérique de la BNF riche déjà de plus de deux millions de documents, et qui ne cesse d’évoluer, car chaque semaine deux milliers de nouveaux documents viennent s’y ajouter.
Ces documents numérisés, des ebooks, viennent des ouvrages tombés dans le domaine public, sont mis à la disposition du public sous conditions (usage personnel ou commercial), et ils sont téléchargeables en format pdf). Il est inutile de préciser que ces ouvrages sont rares ou introuvables ailleurs, certains d’entre eux que nous relayons remontent au XVIIe siècle. Lire la suite

Le discours de Thomas Sankara sur la dette des pays africains

Il y a 25 ans, le jeune président Thomas Sankara du jeune Burkina-Faso a fait ce discours dans le cadre africain, puisqu’il s’agit du sommet de l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine). 25 ans c’est le temps de renouvellement d’une génération. Il n’est donc pas inutile de rappeler aux jeunes générations d’Afrique et d’ailleurs l’esprit de ce grand homme qui a défié, au péril de sa vie, les bailleurs de fonds, comme il aimait à appeler les créanciers qui ont endetté l’Afrique pour jusqu’à « 60 ans et plus ».

Ce sommet africain s’est tenu le 29 juillet 1987 et Thomas Sankara a été abattu le 15 octobre 1987 par un commando qui n’a eu aucun mal à s’approcher de lui puisqu’il refusait d’avoir une garde présidentielle comme d’autres qui pensaient d’abord à eux-mêmes. Lire la suite

Rapport de la Commission des Affaires étrangères sur l’eau

L’eau, un élément si familier et tellement banal de notre vie quotidienne qu’on oublie son importance. Sans elle il n’y aurait pas eu de vie possible sur Terre, plus d’eau plus de vie simplement.

La mission d’information sur la géopolitique de l’eau 1 créée le 5 octobre 2010 par la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale vient de déposer son rapport qui est une mine d’informations intéressant le public. Nous en profitons pour publier quelques extraits, vu la longueur du rapport qui fait plus de 300 pages en version pdf nous ne pouvons pas le mettre en ligne intégralement. Mais un lien sera pointé vers ce rapport en fin des extraits.

Dix chiffres clés sur l’eau

  • 3,2 millions de personnes meurent chaque année par manque d’accès à l’eau potable (soit 6 % des décès). Un enfant meurt toutes les 3 secondes, 20 toutes les minutes par manque d’eau ou à cause d’une eau de mauvaise qualité.
  • Lire la suite

Remise en question de l’évidence VIH=SIDA

vignetteAu vu des faits non exhaustifs énumérés ci-dessous, nous demandons que soit réétudié l’ensemble de l’histoire du SIDA ainsi que la théorie selon laquelle le virus du VIH engendrerait de façon fatidique le SIDA.

Sources : http://www.alterinfo.net

SIDA, la naissance d’un mythe :

Années 70 (1972 pour être précis) : Ricard Nixon investit des millions de dollar dans la recherche contre le cancer en s’axant uniquement sur l’étude des rétrovirus.

Fin 1970 : les recherches n’ont rien donné, Nixon risque gros vu l’importance des sommes mises en jeux. Aussi l’apparition du SIDA va être le prétexte de délaisser le cancer pour s’axer uniquement sur cette nouvelle maladie (et ainsi faire oublier son échec dans l’étude des rétrovirus).

Parallèlement les chercheurs du Center for Disease Control (CDC) risquent de perdre leurs subventions s’ils ne trouvent pas rapidement de nouvelles pistes à exploiter. Le SIDA tombe également à pic pour cet organisme. Lire la suite

La dernière lettre de Patrice Lumumba

vignetteLe hasard de la navigation sur le web nous a amené à faire la connaissance de cette lettre que Patrice Lumumba a adressée à son épouse quelques jours avant son assassinat. Nous la partageons avec les internautes sans avoir besoin d’ajouter quoi que ce soit comme commentaires.

Ma chère Pauline,

Je t’écris ces mots sans savoir s’ils te parviendront, quand ils te parviendront et si je serai en vie lorsque tu les liras. Tout au long de ma lutte pour l’indépendance de mon pays, je n’ai jamais douté un seul instant du triomphe final de la cause sacrée à laquelle mes compagnons et moi avons consacré toute notre vie. Mais ce que nous voulions pour notre pays, son droit à une vie honorable, à une dignité sans tache, à une indépendance sans restrictions, le colonialisme belge et ses alliés occidentaux – qui ont trouvé des soutiens directs et indirects, délibérés et non délibérés, parmi certains hauts fonctionnaires des Nations Unies, cet organisme en qui nous avons placé toute notre confiance lorsque nous avons fait appel à son assistance – ne l’ont jamais voulu. Lire la suite

Discours de Mahmoud Ahmadinejad à la 666è Assemblée générale de l’ONU

22 septembre 2011

Au nom de Dieu, le Compatissant, le Miséricordieux,
« Loué soit Allah, le Seigneur de l’Univers, paix et bénédiction soient sur notre Maître et Prophète, Mahomet, sa pure demeure, ses nobles Compagnons et tous ses divins messagers »
« Ô Dieu, hâte l’arrivée de l’imam Al-Mahdi et accorde lui une bonne santé ainsi que la victoire et fais de nous ses disciples et ceux qui témoignent de sa justesse »

M. le Président,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Je suis reconnaissant au tout-puissant Allah qui m’a accordé, une fois de plus, l’opportunité de paraître devant cette assemblée mondiale.

J’ai le plaisir d’exprimer mes sincères remerciements à S. Exc. Joseph Deiss, président de la 65ème session pour ses énormes efforts durant sa tenue. Je voudrais également féliciter S. Exc. Nassir Abdulaziz Al-Nasser pour son élection en tant que président de cette 66ème session de l’assemblée générale et je lui souhaite le succès. Lire la suite

11 septembre – Le Mossad dirigeait les « pirates de l’air » de l’opération terroriste (*)

vignetteEn février 2002, le Renseignement britannique signala que le Mossad israélien dirigeait les cellules de pirates de l’air arabes qui furent ensuite accusées par la Commission sur le 11/9 de l’exécution des attentats aériens du World Trade Center et du Pentagone. Nous avons reçu les détails de ce rapport du Renseignement britanniques, qui avait été étouffé par le régime de l’ancien premier ministre britannique Tony Blair.

Dans les mois précédant le 11/9, une unité du Mossad composée de six Juifs natifs d’Égypte et du Yémen a infiltré les cellules d’Al-Qaïda de Hambourg (la cellule Atta-Mamoun Darkanzali), de Floride du Sud, et de Sharjah dans les Émirats arabes unis. Non seulement le Mossad a infiltré les cellules, mais il a commencé à les organiser et à leur donner les ordres spécifiques qui aboutirait finalement le 11/9 à leur présence à bord des quatre vols réguliers en provenance de Boston, Washington Dulles, et Newark dans le New Jersey. Lire la suite

11 septembre: terreur islamiste ou projet sioniste?

vignetteLa commémoration du 11 septembre permet de renforcer dans les esprits la thèse du terrorisme islamiste. Une thèse qui justifie a-priori toutes les atrocités commises par l’empire occidental dans des pays musulmans: Afghanistan, Irak, Libye, Pakistan et bientôt à venir Syrie, Iran. Les cibles sont clairement identifiées mais sont-elles vraiment les bonnes?

Je ne vais pas revenir sur toutes les approximations officielles sur le 11 septembre et le bâclage d’une enquête qui aurait du être exemplaire pour le monde. Tout comme il est surprenant que la figure diabolique appelée Ben Laden ait été exécutée, officiellement, sans aucune forme de procès. Avait-on peur d’un procès? C’est en tout cas contraire à toute idée de démocratie, de liberté et de justice qu’est sensé véhiculer l’empire américain. Lire la suite

Page 1 sur 3123